Août 2017  
lun mar mer jeu ven sam dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Abonnement Caecilia

Année liturgique

Le temps liturgique : célébration de l'actualité du salut
Le temps liturgique chrétien est célébration de l'actualité du salut. C'est pourquoi, si l'année liturgique se déploie comme une grande ellipse où le début et la fin se rejoignent, le premier dimanche de l'Avent semble émerger naturellement des derniers dimanches de l'année liturgique, la Pâque en constitue le coeur, et on peut appliquer ici la belle formule de Vatican II, à propos de la liturgie ou de l'eucharistie : « source et sommet ». Lire la suite

Couleurs du temps liturgique
Dès le IIIe siècle, Clément d'Alexandrie préconise l'emploi de vêtements spécifiques réservés à la prière, au moins pour le clergé. Pendant les siècles qui suivent, les vêtements usuels et ceux utilisés pour la liturgie ne comportent pas de différence formelle fondamentale, mais seulement de destination. Au cours de la « Renaissance » carolingienne, le costume liturgique se constitue vraiment en tant que vestes sacratae. Les premiers formulaires de rites de bénédiction d'objets liturgiques, dont les vêtements remontent au IXe siècle. Lire la suite

Pourquoi la couleur des vêtements liturgiques change-t-elle ?
La liturgie étant l'hommage intégral à Dieu de tout le créé, l'usage des couleurs dans les célébrations est une partie intégrante du service divin. Le choix et la variété de ces couleurs a beaucoup dépendu des temps et des lieux ; il en est encore ainsi. Lire la suite

Un vêtement liturgique pour qui ? Pour quoi ?
Porter un vêtement particulier pour accomplir une action n'est pas fortuit. L'Eglise n'est d'ailleurs pas la seule à y recourir. Dans quel but avoué ? Avec quelles conséquences pratiques ? On peut tenter de le préciser en distinguant plusieurs fonctions. Lire la suite



Qu'est-ce que l'année liturgique ?
C'est le cycle annuel des célébrations ecclésiales. On distingue le temporal et le sanctoral ; ce dernier comprend toutes les fêtes des saints inscrites au calendrier de l'Église universelle, sans préjudice des fêtes propres à telle ou telle église. Mais les saints ne sont que le cortège de l'oeuvre liturgique centrale, qui est le déroulement annuel du Mystère de salut opéré par le Christ. Le temporal comporte deux cycles entre lesquels se succèdent les trente-quatre semaines du temps dit « ordinaire » : le cycle de Noël et le cycle de Pâques. Lire la suite

Qu'est-ce que l'Avent ?
Adventus, en latin, signifie « avènement ». Le temps liturgique de l'Avent est consacré à une ardente préparation de la venue du Seigneur. Il commence le quatrième dimanche avant Noël. Marqué par une pénitence de tonalité joyeuse, il utilise les ornements violets ; on se passe habituellement d'accompagnement musical pour les chants liturgiques, et d'ornementation florale. Lire la suite

Qu'est-ce que le dimanche "Gaudete" ?
Ce dimanche est comme une pause au milieu de l'Avent et comme une anticipation de la joie de Noël. Pour mieux le signifier, on peut utiliser des ornements roses, jouer de l'orgue et prévoir une décoration florale dans l'église. Lire la suite

 

Qu'est ce que l'épiphanie ?
Du grec épiphanéia : « apparition » ; de épiphainéin : « paraître ou briller sur ». La Solennité de l'Epiphanie célèbre la manifestation de Jésus comme Messie. La fête est venue d'Orient où elle a été fixée au 6 janvier : fête des lumières, fête de l'eau, elle est beaucoup plus la célébration de l'inauguration du ministère public du Christ, lors de son baptême au Jourdain, qu'une festivité des événements de l'enfance de Jésus. Lire la suite

Qu'est-ce que le Carême ?
Le Carême est le temps de préparation à la célébration annuelle du mystère pascal : il est marqué par la pénitence et par l'appel à la conversion. Il dure quarante jours : Moïse et Elie s'étaient préparés quarante jours à rencontrer Yahvé (Ex 24,-18 ; 1 R, 19, 8) ; Jésus lui-même a lutté quarante jours avec Satan (Mt 4, 2). Lire la suite

  • Le Carême des Baptisés
    Si le Carême est bien le temps de la préparation ultime des catéchumènes, il est aussi pour tous les baptisés le temps de la conversion qui prépare à la grande fête pascale. L'un d'ailleurs ne va pas sans l'autre : c'est parce qu'il est « temps de la purification et de l'illumination » pour ceux qui s'apprêtent à recevoir les sacrements de la Pâque, que le Carême est « temps d'effort, de prière et de partage » pour tous les fidèles qui s'apprêtent à être renouvelés dans leur existence de baptisé. Lire la suite

La mi-Carême
Comme son nom l'indique, la mi-Carême marque la moitié du Carême, mais rien dans le calendrier liturgique n'indique cette mi-temps. Les oraisons du jour gardent la même tonalité que celles des jours qui l'entourent. « Que tes serviteurs se purifient dans la pénitence et s'appliquent à faire ce qui est bon » dit l'oraison d'ouverture de la messe. Lire la suite

Qu'est ce que le dimanche "Laetare" ?
Premier mot latin de l'Introït du quatrième dimanche de Carême : « Réjouissez-vous ».  Comme au dimanche Gaudete au milieu de l'Avent, l'Église fait une pause dans la pénitence quadragésimale, pour mieux se hâter vers les joies pascales. En vue de mieux le signifier, on peut porter en ce jour des ornements roses, mettre des fleurs dans le sanctuaire, jouer de l'orgue.

Qu'est-ce que la messe chrismale ?
Chaque année, dans tous les diocèses du monde, prêtres, diacres et fidèles se réunissent pour célébrer la Messe Chrismale. Elle se célèbre normalement au matin du Jeudi Saint mais peut être anticipée. Lire la suite

Qu'est-ce que la semaine sainte ?
Semaine centrale de l'année liturgique qui, du dimanche des Rameaux et de la Passion au dimanche de Pâques, suit au plus près, pour les célébrer, les événements des derniers jours de Jésus, de sa Passion, de sa Mort et de sa Résurrection. En cette grande semaine, les jours du Triduum pascal sont les plus importants.

Qu'est-ce que le Triduum pascal ?
Mot latin signifiant « un espace de trois jours » (tres : « trois » et dies : « jour »). Le Triduum pascal, qui va de la messe du soir le Jeudi saint au dimanche de Pâques inclus, est le centre de gravité de l'année liturgique. Lire la suite 

La Pâque : passage de la mort à la vie
La place qu'occupe la Pâque dans l'Ancien Testament est tout à fait singulière. En effet le rituel de la célébration pascale est donné dans la première partie du livre de l'Exode (Ex 12) et vient interrompre le récit des plaies d'Egypte ; il est donc antérieur au don de la Loi au Sinaï. Autre observation qui va dans le même sens : la Pâque ne figure pas dans le plus ancien calendrier liturgique d'Israël en Ex 23, 14-17. Enfin il est un autre trait qui caractérise la Pâque : sa célébration est nocturne, et ce caractère nocturne, la Pâque l'a gardé jusqu'à aujourd'hui, car il est lié à ses origines. Lire la suite

La Pâque des Pères de l'Eglise
On ne comprend la fête de la Pâque chez les Pères qu'en regardant l'unité du mystère pascal. En parcourant l'histoire de la fête, en regardant ses harmoniques chez les Pères, on voit aussi bien en cette fête le sacrifice de l'agneau pascal que la sortie d'Egypte, la passion du Christ que sa résurrection, la conversion individuelle que « le mystère de la Pâque », le baptême que l'eucharistie. La Pâque, telle qu'elle est comprise par les Pères, englobe toutes ces harmoniques. Lire la suite

Qu'est ce que la fête de l'Ascension ?
En latin, ascensio « action de monter » vient du verbe ascendere (ad-scandere) « monter vers ». L'Ascension du Seigneur est la Solennité célébrée au quarantième jour après Pâques. Lire la suite 


Qui est l'Esprit Saint ?
L'Esprit Saint, ou Esprit de Dieu, ne peut se séparer du Père et du Fils. Il se révèle avec Jésus de Nazareth, le Christ, mais il peut aussi se révéler de façon propre. Lire la suite 


Qu'est-ce que le temps ordinaire ?
On appelle « temps ordinaire » l'ensemble des trente-quatre semaines qui se succèdent dans l'intervalle des cycles de Noël et de Pâques (voir Année liturgique). La couleur liturgique du Temps ordinaire est le vert.

Le Christ Roi
Au terme de l'année liturgique, l'Église célèbre, au trente-quatrième dimanche du Temps ordinaire, la solennité du Christ Roi. Le point de départ de la présente méditation réside dans une impression que peut laisser le titre de cette fête. Peut-être, à l'occasion, chacun s'est-il fait la même réflexion que lorsqu'on énonce le nom de cette fête, le Christ Roi, on a la sensation d'une tautologie, comme si on disait deux fois la même chose. Christ et Roi ces deux vocables ne se recouvrent-ils pas ? Lire la suite

Quelles sont les principales fêtes de la Vierge Marie ?
Par son parfait consentement aux oeuvres de Dieu en elle et en son Fils, Marie est le modèle achevé de notre participation à la liturgie. Elle est entrée dans la Gloire depuis son Assomption, et nos célébrations nous la font rejoindre, car la liturgie de la terre participe déjà à la liturgie céleste. Lire la suite

Qu'est ce que la fête de l'Assomption ?
La Solennité de l'Assomption de Marie célèbre la glorification de la Mère de Dieu. Les Écritures canoniques ne parlent pas de ce mystère, mais très vite la foi de l'Église en a témoigné : dès la fin du Ve siècle, on enregistre des allusions à une fête de la « dormition » ou du « passage » de Marie. Lire la suite