Août 2017  
lun mar mer jeu ven sam dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Abonnement Caecilia

LE LIEU DE CULTE

Dès avant la Pentecôte, les apôtres se réunissent dans un même lieu : « Arrivés dans la ville, ils montèrent à l’étage de la maison ; c’est là qu’ils se tenaient tous… D’un seul cœur, ils participaient fidèlement à la prière, avec quelques femmes dont Marie, mère de Jésus, et avec ses frères » (Actes 1, 13-14). Après l’évènement de la Pentecôte, qui marque la naissance de l’Église, les maisons privées, peu à peu, céderont la place à de vrais édifices de culte, qui seront de forme carrée, ronde, rectangulaire, octogonale…
Durant de longs siècles, la liturgie occidentale a connu le modèle de la nef en long qui mène au sanctuaire (parfois plus élevé) au fond duquel se dresse l’autel. Dans ce modèle, le lieu de culte était conçu à partir de l’autel et de celui qui se tient à l’autel : le prêtre. Avec le renouveau liturgique qui a précédé et suivi le concile Vatican II, le lieu de culte est conçu à partir du peuple qui vient s’y rassembler et y faire Église, d’où, assez souvent, la présence de deux autels dans le sanctuaire : l’ancien autel d’avant Vatican II et le nouveau d’après Vatican II.
Quoi qu’il en soit, l’importance à attacher au lieu de culte – et notamment à la bonne articulation, dans la configuration du lieu, entre le pôle « ministre » et le pôle « assemblée » - ne doit jamais faire oublier la réponse de Jésus à la Samaritaine : « Femme, crois-moi : l’heure vient où vous n’irez plus ni sur cette montagne ni à Jérusalem pour adorer le Père…. L’heure vient – et c’est maintenant – où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité : tels sont les adorateurs que recherche le Père. Dieu est esprit, et ceux qui l’adorent, c’est en esprit et vérité qu’ils doivent l’adorer. » (Jean 4, 21-24)

Documents complémentaires:

Aménagement liturgique des églises communales
Pour le clergé affectataire, il s'agit de pouvoir célébrer dans les églises, protégées au titre des Monuments Historiques (c'est-à-dire classées ou inscrites) ou non protégées, la liturgie de l'Eglise, en lien avec les textes du Concile Vatican II. Et donc s'il y a lieu, de quitter un aménagement provisoire, qui quelquefois dure depuis longtemps, pour envisager un réaménagement liturgique cohérent et signifiant. Pour ce type de projet, il est nécessaire de prendre contact avec la Commission Diocésaine d'Art Sacré (CDAS) qui aidera à suivre la procédure et à définir le projet, suivant les besoins de la communauté, en respectant les textes conciliaires concernant la liturgie et en s'appuyant sur la Présentation Générale du Missel Romain (PGMR). Lire la suite

Le financement des aménagements liturgiques
La réalisation d'un nouveau mobilier liturgique (autel, ambon, présidence, croix, luminaire) est toujours à la charge de l'affectataire. Cette contrainte ne varie pas en fonction du propriétaire : que ce soit une collectivité publique (État ou Commune) ou l'association diocésaine (églises postérieures à 1905 ou appartenant à des communautés religieuses), la question financière est incontournable. C'est pourquoi il faut bien la gérer. Lire la suite

Liturgie et lumières : Que demande la liturgie à la lumière ?
Bien que la liturgie comporte une certaine mise en scène et ait un aspect spectaculaire, elle n'est pas du théâtre. Une utilisation scénique des jeux de lumière n'y est pas interdite, mais elle sera sévèrement contrôlée pour ne pas dériver vers le « show ». Lire la suite

Faire vivre nos églises partout - Assemblée plénière 2008 à Lourdes
Faire vivre nos églises partout, y compris en zone rurale dépeuplée. Mardi 4 novembre 2008, Mgr Roland Minnerath a fait part aux évêques français, réunis en assemblée plénière à Lourdes, de l'avancée des travaux du groupe de travail « Faire vivre nos églises ». Lire la suite

Le chemin de croix dans l'histoire
Avant même Vatican II, la réforme liturgique a permis de redonner toute sa place à la célébration de la Passion de notre Seigneur le Vendredi Saint, et le chemin de croix a quelque peu perdu de sa prépondérance Depuis plusieurs années cependant, nous voyons que des paroisses et des communautés chrétiennes diverses éprouvent le besoin, à côté des grandes Célébrations du Triduum Pascal, de proposer le chemin de croix aux fidèles. Lire la suite

Le Maire et l'église communale
En général à la commune, si elle a été construite avant 1905 (domaine public à la différence des presbytères qui font partie du domaine privé). Tous les objets présents dans l'église avant 1905 appartiennent à la commune, sauf preuve du contraire. Dans le cadre de l'exécution de la loi de séparation du 9 décembre 1905, des inventaires ont été établis pour répertorier ces meubles et objets devenant propriété de la commune. Lire la suite

Lieu de vente dans les églises
Dans la tradition des paroisses et des associations liées à l'Église catholique, on trouve fréquemment dans les lieux de culte ou leurs dépendances un stand garni de livres et publications mais aussi, parfois, de cartes postales, disques, médailles, chapelets, livrets divers, etc. Ce stand rend service aux paroissiens, fidèles de passage ou simples visiteurs et permet d'engager un contact avec les personnes du quartier. Dans cette mesure, il peut être considéré comme un prolongement de la pastorale. Lire la suite

De la gratuité dans les églises
Question épineuse qui concerne l'interprétation de l'affectation cultuelle et de ses conséquences fiscales. Le propos de cet article ne concerne que les églises appartenant à une collectivité publique. Le cas des églises qui sont la propriété d'une association diocésaine n'est donc pas ici pris en compte. De même, les chapelles non ouvertes en permanence relèvent d'un autre cadre. Lire la suite

Couleur et couleurs dans le site cérémoniel
Les écrivains liturgistes de l'Antiquité tardive et du Haut-Moyen Age, tels qu'Isidore de Séville, Raban Maur ou Amalaire de Metz, semblent avoir été beaucoup plus intéressés par le côté sensible des matériaux, des textures, des brillances, des lumières, que par la couleur ou les couleurs. Lire la suite

Vols d’objets d’art protégés par les Monuments Historiques. Procédure à suivre
Dès la constatation d'un vol, un dépôt de plainte doit être effectué auprès du commissariat de police ou de la brigade de gendarmerie, territorialement compétents, selon le lieu du vol, en précisant la  qualité du déclarant (affectataire, propriétaire, agent de l'Etat...) et le propriétaire du bien (Etat, commune, clergé, particuliers). Lire la suite

Le gardiennage des édifices du culte
Dans un arrêt du 10 novembre 1911(1), le Conseil d'Etat affirme qu'il est possible pour la commune, dans le cadre des dépenses d'entretien et de 30 conservation des édifices du culte, de rémunérer un gardien. Il précise, dans une décision du 3 mai 1918 (2), que le gardiennage consiste dans « la surveillance de l'église du point de vue de sa conservation », et qu'il constitue un emploi communal. Il appartient au maire de désigner la personne qui lui paraît présenter les garanties nécessaires à la fonction de gardien. Cette nomination intervient par voie d'arrêté municipal (3). Lire le 1er document  Lire le 2e document