Mai 2017  
lun mar mer jeu ven sam dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Newsletter

L'AUTEL

La forme et le matériau de l’autel ne sont régies par aucune règle absolue. Comme le Missel Romain recommande de ne rien déposer d’autre sur l’autel que le pain et le vin qui deviendront le Corps et le Sang du Christ, l’autel n’a plus à avoir, aujourd’hui, de trop grandes dimensions.
Signe majeur de la célébration eucharistique, l’autel renvoie à la fois : 

   - au Christ, offrande vivante et sainte à la gloire du Père ;
   - au repas du Seigneur, qui, comme en témoigne
     1 Corinthiens 11, 20, est la première expression par laquelle la 
     messe est désignée.

Dans le premier cas, l’autel est vénéré comme lieu sacrificiel, puisque l’Église y accomplit, sacramentellement et de manière non sanglante, un sacrifice : « Nous te présentons…. cette offrande prélevée sur les biens que tu nous donnes, le sacrifice pur et saint, le sacrifice parfait, pain de la vie éternelle et coupe du salut ».
Dans le deuxième cas, l’Église se sert de l’autel comme d’une table, puisqu’il est le lieu où le prêtre dépose le pain et le vin qui, devenus Corps et Sang du Christ, seront mangés et bus par les invités au Repas.
L’autel-table devient le lieu central de la messe lorsqu’on y dépose le pain et le vin en vue du sacrifice de l’eucharistie et de la communion des fidèles.

 


Documents complémentaires :

Guide pratique pour la conception d’un autel
Un autel est dans une église. Il y en a de toutes sortes, romanes, gothiques, baroques, classiques, XIXe, de la reconstruction, cathédrales ou chapelles, imposantes ou modestes, remarquables ou ordinaires , encombrées ou sobres, ingrates ou grandioses. Mais elles sont toutes « maison de Dieu » et « maison des hommes ». L'atmosphère du lieu est toujours différente, unique. Et pour chacune la réponse doit tenir compte de son environnement, quelqu'en soit la qualité, pour que l'autel lui donne toute sa dignité. Lire la suite

De l’autel comme « seuil »
Dans un ouvrage sur la messe publié en allemand pendant la deuxième guerre mondiale (1), Romano Guardini, un des fondateurs du Mouvement Liturgique allemand, mettait en lumière deux figures de l'autel : « la table » (ch. IX), mais aussi « le seuil » (ch. VIII). Lire la suite

L’autel dans la liturgie eucharistique
Dans les Chroniques d'art sacré , le P. Frédéric Debuyst a déjà traité avec ampleur de
« la problématique de l'autel » dans la perspective de la réforme liturgique suscitée par Vatican II. Ici, en nous appuyant sur ces travaux, nous voudrions réfléchir au rapport entre l'autel et la fonction liturgique dont il est le centre. Lire la suite

Un nouvel autel
Articles parus dans la revue Caecilia du n°1-2006 au numéro 4-2007.  Voir la liste des articles